Hervé Le Tellier est un écrivain français né le 21 avril 1957 à Paris.

Hervé Le Tellier

Mathématicien de formation, puis journaliste diplômé du Centre de formation des Journalistes à Paris (1983), il est aussi docteur en linguistique et spécialiste des littératures à contraintes . Il a été durant les années 1990 sous le pseudonyme de « Docteur H » chroniqueur à la Grosse Bertha connue aujourd’hui sous le nom de Charlie Hebdo. De plus, il collabore quotidiennement depuis 2002 à la lettre électronique matinale du journal Le Monde, par un billet d’humeur intitulé « Papier de verre ».

Ses premiers romans

Auteur de romans, nouvelles, poésies, théâtre, il devient membre de l’Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle) en 1992 et a publié un ouvrage de référence intitulé Esthétique de l’Oulipo . Il en est le président depuis 2019 ( Le 4e depuis sa fondation). Il a également participé à l’aventure de la série « Le Poulpe » avec son roman nommé La disparition de Perek , aussi adapté en bande dessinée.

La plupart de ses écrits se caractérisent par un goût prononcé pour le surréalisme, de l’inventivité et un grand sens de l’innovation.

Parmi ses oeuvres principales

Sonates de bar, Je m’attache très facilement ou encore Assez parlé d’amour font partie des œuvres principales grâce auxquelles Hervé Le Tellier est devenu célèbre. D’autres romans comme Eléctrico W, Contes liquides ou bien L’Anomalie, son dernier roman, lui ont également permis de se faire connaître.

Ses romans primés

Hervé Le Tellier a obtenu de nombreux prix comme celui du roman d’amour en 2007, Le Grand prix de l’humour noir en 2013 ou encore celui de Botul en 2016 .

De plus, il a été nominé pour la première fois au Prix Goncourt des lycéens cette année avec son roman paru il y a quelques mois intitulé L’Anomalie.

L’anomalie

Par Maewenne