Irène Frain,de son vrai nom Irène Le Pohon, est une auteure de romans française, journaliste et femme de lettres née le 22 mai 1950 à Lorient.

Irène Frain

Irène Frain a fait des études de Lettres et a obtenu l’agrégation de Lettres Classiques en 1972. C’était la plus jeune agrégée de Lettres en France. Puis elle est devenue professeure de Lettres au Lycée puis de Latin à l’Université de la Sorbonne à Paris.

Elle se lance dans l’écriture avec le roman Quand les Bretons peuplaient les mers, en 1979. Elle obtient un diplôme de lettres classiques en 1972 au lycée Dupuy-de-Lôme à Lorient.

Elle écrit un premier essai, puis entame une grande carrière d’écrivain et se passionne pour l’Inde. Son premier roman « Le nabab », l’histoire d’un mousse devenu nabab en Inde., connaît un succès fou. Il reçoit le prix des maisons de la presse 1982 et lance sa carrière d’écrivaine. Elle devient au même moment journaliste, collabore avec Paris Match, Elle, et L’Histoire. Elle est aussi un membre fondateur du Women’s Forum for the Economy and Society et est faite chevalière de la Légion d’Honneur en 1997 et Officier de la Légion d’Honneur en 2009. Elle est membre de nombreuses associations et est commandeure de l’ordre national du mérite et de l’ordre des arts et des lettres.

Elle a écrit 41 romans, plusieurs ont été récompensés comme « Secret de famille » en 1989, où elle recevra le prix RTL Grand Public 1989 ou « Les naufragés de l’île Tromelin » qui reçoit le « Grand prix de l’Académie de marine 2010 », grand prix Palatine du roman historique 2009 et d’autres encore…Elle emmène ses lecteurs dans des intrigues haletantes, inspire l’empathie pour ses personnages, en utilisant l’humour , une écriture tantôt sèche tantôt flamboyante ! Elle évoque majoritairement deux thèmes dans ses livres : la condition des femmes dans le monde et l’Orient.

Son dernier roman, Un crime sans importance, fait partie de la sélection du Goncourt des lycéens 2020. Il raconte l’histoire de sa sœur Denise, âgée de 11ans de plus qu’elle qui a été sauvagement agressée et qui est décédée après 7 semaines de coma. Elle raconte cette histoire qui la touche personnellement et ce qu’elle a ressenti, et fait pour essayer de découvrir la vérité.

Un crime sans importance

Par Chloé et Romain