Djaïli Amadou Amal, née en 1975 à Maroua dans le département de Diamaré situé dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun en Afrique, est une militante féministe et écrivaine camerounaise.

Djaïli Amadou Amal

Djaïli Amadou Amal faisait des études supérieures en gestion commerciale. Suite à un mariage forcé, elle devint femme mariée à l’âge de 17ans. Elle sait ce qu’est la difficulté d’être femme du Sahel.

« Dans tout ce que je fais, j’essaie surtout de parler des discriminations faites aux femmes ; c’est mon cheval de bataille ! La presse camerounaise m’a même surnommée la "voix des sans voix" ! ».

Djaïli Amadou Amal dénonce les pesanteurs sociales liées aux traditions et aux religions. À travers l’écriture, elle dénonce les problèmes sociaux de sa région, notamment les discriminations faites aux femmes, mais promeut aussi la culture peule. Elle est reconnue comme étant la première femme écrivaine du Septentrion camerounais. (Source : Wikipédia).

Elle a écrit beaucoup de livres, qui parlent souvent de son pays et de ce que les femmes de son pays subissent au quotidien.

Son premier livre est paru en 2010 et s’intitule Walaande, l’art de partager un mari . Ce livre a fait sensation très rapidement dans le monde et a gagné de nombreux concours. Elle a été invitée au Salon du Livre à Paris ou encore dans des pays étrangers comme les USA.

Elle est très impliquée dans ses projets car elle veut faire passer ses messages à tout le monde en traduisant ses livres plus connus pour que tout le monde ait la chance de pouvoir lire les messages passés par cette très forte femme.

Pour la sélection 2020 du Goncourt des lycéens, son livre Les impatientes est sélectionné. Djaïli Amadou Amal aura donc la chance de pouvoir être lue par de nombreux lycéens et peut-être, pourquoi pas, gagner le prix.

Les impatientes

Par Pierre J. et Louis