Le Prix Goncourt des Lycéens a été créé en 1988. Chaque année, un lauréat est élu à Rennes.

Le Prix Goncourt des Lycéens est un prix littéraire créé en 1988 par la FNAC en collaboration avec le rectorat de Rennes et avec la bienveillance de l’Académie Goncourt. Depuis, chaque année, un ou une auteur.e est élu.e à Rennes pour répompenser un ouvrage.

1988 : Erik Orsenna pour L’Exposition coloniale

1989 : Jean Vautrin pour Un grand pas vers le bon Dieu

1990 : Françoise Lefèvre pour Le Petit Prince cannibale

1991 : Pierre Combescot pour Les Filles du Calvaire

1992 : Eduardo Manet pour L’Île du lézard vert

1993 : Anne Wiazemsky pour Canines

1994 : Claude Pujade-Renaud pour Belle mère

1995 : Andreï Makine pour Le testament français

1996 : Nancy Huston pour Instruments des ténèbres

1997 : Jean-Pierre Milovanoff pour Le maître des paons

1998 : Luc Lang pour Mille six cents ventres

1999 : Jean-Marie Laclavetine pour Première Ligne

2000 : Ahmadou Kourouma pour Allah n’est pas obligé

2001 : Shan Sa pour La Joueuse de go

2002 : Laurent Gaudé pour La Mort du roi Tsongor

2003 : Yann Apperry pour Farrago

2004 : Philippe Grimbert pour Un secret

2005 : Sylvie Germain pour Magnus

2006 : Léonora Miano pour Contours du jour qui vient

2007 : Philippe Claudel pour Le Rapport de Brodeck

2008 : Catherine Cusset pour Un brillant avenir

2009 : Jean-Michel Guenassia pour Le Club des incorrigibles optimistes

2010 : Mathias Énard pour Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

2011 : Carole Martinez pour Du domaine des Murmures

2012 : Joël Dicker pour La Vérité sur l’affaire Harry Quebert

2013 : Sorj Chalandon pour Le Quatrième Mur

2014 : David Foenkinos pour Charlotte

2015 : Delphine de Vigan pour D’après une histoire vraie

2016 : Gaël Faye pour Petit pays

2017 : Alice Zeniter pour L’Art de perdre

2018 : David Diop pour Frères d’âme

2019 : Karine Tuil pour Les choses humaines

2020 : Djaïli Amadou Amal pour Les impatientes

2021 : …