Vous entendez, dans les couloirs, parler du couple si assorti que forment Etienne et Antonia ? Vous apprenez que Laure, la mère de Véra, est attendue par Mme Mertens la Proviseure ? que Claire, élève en HK 1, spécialité musique, a vraiment un profil étrusque ? qu’il n’y a pas moyen, effectivement, de trouver au CDI du lycée Le Labyrinthe de l’inhumain  ? que les pierres de la cour ont bien des choses à raconter ?…

Pas de doute, vous vivez au milieu du Goncourt des lycéens, entre fiction et réalité. Et vous n’êtes pas seuls dans cet état : c’est tout un monde qui vibre ainsi, de Brest à Sydney, de Bruxelles à Cayenne, de Colmar à Saint-Jean de Luz, de Nice à Liffré !

Les exemplaires de la sélection commencent à circuler entre élèves, et les commentaires vont bon train : on aime, on n’aime pas ; on rit, on a la gorge serrée ; on ne lâche plus un livre, on se demande si on arrivera à finir tel autre… Riches expériences de lecture qu’on veut vivre en immersion, mais dont on veut aussi garder une trace, en prenant un peu de distance critique. C’est qu’on aura bien des questions à poser aux auteurs (il faut déjà penser aux Rencontres régionales) et qu’il faudra faire un vote juste, le moment venu, pour attribuer le prix. C’est aussi qu’en lisant, on a parfois envie de s’exprimer pour prolonger la rencontre avec les personnages, réagir aux émotions de la lecture ou répondre au geste créateur de l’auteur.

Tout cela fait un programme chargé, un mois à peine après la rentrée, et peut donner le vertige. Les ressources du Journal sont là pour vous accompagner dans cette expérience.

  1. Notamment avec des informations et quelques conseils précieux et des retours d’expériences : qui sont les auteurs ? Les éditeurs ?…
  2. Nous espérons aussi pouvoir partager très vite vos premières productions sur les œuvres : critiques, créations plastiques, textes originaux, capsules sonores ou vidéos… Les premières contributions sont en ligne.
  3. Enfin, profitez des documents inédits qui sont mis à votre disposition ! La collection des lectures à haute voix commence à s’étoffer : vous pouvez entendre A. Berest lire un passage de La Carte postale ou L. -P. Dalembert lire un extrait de Milwaukee Blues ; l’équipe de rédaction a également rencontré pour vous L. Hassaine et A. Berest, leurs interviews arrivent bientôt en ligne. Et ce n’est qu’un début !

Inutile d’allonger cet édito : on sait que vous ne manquez pas de lecture en ce moment ! En tout cas, nous restons à votre disposition avec l’adresse goncourt.lyceens chez ac-rennes.fr [attention : une erreur s’était glissée la semaine dernière dans la newsletter : c’est un point et non un tiret entre goncourt et lyceens]

Bonnes lectures, bonne semaine !

PS : par ordre d’apparition dans l’ouverture de cet édito, il s’agissait des personnages d’A. Desarthe, de M. Pourchet, d’E. Fottorino, de M. M. Sarr et de C. Dupont-Monod… On n’en dit pas plus, les présentations sont peut-être déjà faites et sinon, il ne faut pas gâcher la rencontre !