Sabrya, du lycée Georges Brassens de Neufchâtel-en-Bray, nous donne son avis sur le roman d’Irène Frain.

Un Crime Sans Importance d’Irène Frain, relate l’histoire vraie et tragique du meurtre de sa grande sœur Denise, qui ne fut pas élucidé. En effet, ce crime est jugé « sans importance », et passe comme inaperçu aux yeux des enquêteurs.

Irène Frain, décrit avec horreur de nombreux éléments, qui viennent assombrir ce « crime sans importance », oxymore même du titre.

Elle tisse, au fil des pages, un étonnant portrait de l’administration judiciaire que l’on peut qualifier de vortex, ou d’oubliette.

On se retrouve comme « emmuré dans un silence » judiciaire et pénal.

Néanmoins, tout le monde semblait ne pas avoir entendu ce qu’il se passait dans ce quartier pavillonnaire, personne ne semblait s’en être inquiété.

Avec efficacité et brio, l’auteure nous plonge dans un roman autobiographique, tragique du fait de son contexte, mais aussi de la douleur maintes fois évoquée dans le texte.

En effet, elle plonge avec habileté le lecteur dans une intrigue qui ne cesse de s’épaissir au fil des pages ; Irène Frain maîtrise avec souplesse, finesse et légèreté des moments passés de sa vie, qui ne résonnent que comme un long cauchemar, lourd, épuisant, et pénible.

On remarquera une certaine tristesse mais aussi de la colère à chaque fois qu’elle évoque le meurtre de sa sœur Denise.

Ce roman pousse à approfondir une enquête bâclée qui reste encore sombre et inexpliquée.

Un roman digne de son auteure, mêlant avec brio un talent incroyable.