Sept auteurs du prix Goncourt des lycéens ont, jeudi 05 novembre, participé à la première partie des Rencontres Régionales, Région Nord. Des rencontres peu ordinaires…

Jeudi 05 novembre, la moitié des auteurs du prix Goncourt 2020 ont répondu aux questions des classes jury de la Région Nord, sous la direction du journaliste littéraire, Nicolas Carreau.

Emmanuel Carrère, aux « Rencontres Digitales Nord », le 05/11/20.

Nul besoin cette année de gérer la logistique les transports et de l’accueil pour le déplacement des classes jury. Les années précédentes, il fallait en effet conduire les lycéens aux différents lieux centralisés dans les régions.

Alors, cela demande moins de travail, diriez vous ? Non, car cette fois l’investissement colossal consistait à régler les petits « bugs » d’image et de son. Et au nom des classes Goncourt des lycéens, nous remercions les techniciens pour leur grande réactivité. Car, à cause de la situation sanitaire particulière, les rencontres n’ont pas pu avoir lieu de vive voix. Qu’à cela ne tienne ! Des rencontres numériques ont été organisées par la FNAC et l’éducation nationale, partenaires du Goncourt des lycéens. En visionnement chez eux ou dans un studio préparé pour l’événement, les auteurs ont répondu aux questions des classes, en direct ! Ce qui nous a d’ailleurs permis d’admirer la grande et magnifique bibliothèque de Jean-Pierre Martin ! On avait l’impression d’être présents avec nos écrivains… enfin, presque.

Ainsi, du 05 au 13 novembre, les classes jury peuvent, sans devoir se déplacer, rencontrer les auteurs. Jeudi 05 novembre, les « Rencontres Digitales Nord » ouvraient l’opération en accueillant Hervé le Tellier, Emmanuel Carrère, Sarah Chiche, Irène Frain, Mohamed Aïssaoui, Jean-Pierre Martin et Tobie Nathan. Le lendemain, c’était au tour de la Région Sud de rencontrer les auteurs.

Le JDGDL ne manquera pas de publier les retours d’expérience des classes jury ! Les échanges ont été riches et dynamiques, il y a de quoi raconter…

Elio