En EXCLUSIVITE (mondiale, même), Claude de France, femme du roi François 1er, et née à Romorantin, est descendue de l’au-delà pour venir voir ce que faisaient les élèves de 2de 8 dans le lycée qui porte son nom, à propos d’un prix littéraire qui n’existait pas de son temps. Mais comme elle et son mari ont toujours cherché à promouvoir les Arts et les Lettres, elle nous raconte … Quel honneur !

Claude de France

« Mais, qu’allaient-ils donc faire dans cette galère ?oui, je sais…c’est anachronique…mais cette question, j’en suis convaincue, leur a traversé l’esprit au moment où leur professeur de français leur a annoncé qu’ils allaient participer au prix Goncourt des lycéens !

Yeux perdus et bouche ouverte pour certains, ils m’ont fait un peu de peine…Eh oui, ces 16 garçons et 17 filles d’une classe de seconde allaient devoir lire 15 euh…non, finalement ce ne sera que 14, romans en moins de deux mois !

Je suis toutefois convaincue que les élèves de ce lycée situé au cœur de la Sologne et à proximité des châteaux royaux de Blois et Chambord, sauront relever le défi !

Regardez-les ! A peine les livres remis qu’ils les dévorent déjà ! Une heure de lecture silencieuse et ils avaient déjà (pour certains) plein de choses à dire du roman par lequel ils ont choisi de commencer l’aventure… Mais,chut…tout cela est encore secret…et bientôt ils vous enverront leurs premiers articles ! »

Première lecture, lundi 5 octobre, à la K’fet du Lycée Claude de France