A la maison d’arrêt de Grasse, nous formons un petit groupe d’adultes qui, durant ce temps si particulier de la détention, participons au Goncourt des Lycéens.

Voici une création de notre poète attitré, Alexandre, qui s’est laissé inspirer par les titres des livres :

On dit qu’un crime sans importance

N’existe que dans la société des belles personnes

Mais les fous qui vivent dans l’urgence

Ne peuvent que chavirer quand le glas résonne
— 

Dans le fond, nous sommes tous funambules

A l’abri comme des impatients dans notre bulle

Mais notre anomalie n’est qu’un héritage

Une envie de plus durant notre voyage,
— 

Car les paroles s’envolent et les écrits restent

Comme la nouvelle vie d’un enfant céleste