Les élèves de la classe Goncourt du CPES du Prytanée national nous livrent leurs premières impressions de lecture et aussi celles qui concernent leur fonction de jury.

Premières lectures

Thomas

J’ai abordé ma première lecture, en lisant le livre Héritage de Miguel Bonnefoy. J’ai débuté la lecture de ce livre avec intérêt car avant de commencer celui-ci, je me suis d’abord penché sur la biographie de l’auteur. Puis en lisant la 4e de couverture et quelques critiques sur ce livre, ces dernières m’ont donné envie de lire ce livre car il y a un lien entre la vie de l’auteur et celle du héros du roman.

Estéban

Concernant ma première lecture, il s’agissait de l’œuvre de Lola Lafon intitulée Chavirer. Il est vrai qu’au début, je ne savais pas vraiment dans quelle voie je m’embarquais lorsque je lisais ce roman. Mais finalement j’ai pu remarquer qu’il m’a fait découvrir une histoire que je n’avais pas l’habitude de lire. Cela a donc été une occasion d’en apprendre davantage sur ces faits mal connus que j’ignorais.

Benoît

Les livres que j’ai l’habitude de lire ou d’étudier sont en général des classiques ou bien des ouvrages de grands écrivains. De ce fait, j’ai appréhendé ma première lecture avec beaucoup de curiosité et une certaine crainte à l’égard du roman L’historiographe du royaume de Maël Renouard. Mon inquiétude s’est dissipée rapidement. En effet, j’ai rapidement accroché au roman qui possède une intrigue peu commune. Celle-ci m’a saisi. Ce principe de romancer et d’analyser le règne d’Hassan II à travers un narrateur-protagoniste et de multiples anecdotes est à mon goût tout à fait saisissant.

Alexandre

La première lecture d’un livre pour le Goncourt des lycéens est une expérience relativement stressante, puisque cela faisait un certain temps que je n’avais pas lu de livre dans un aussi bref délai. Cependant, Les Impatientes de Djaïli Amadou Amal constitue une lecture très instructive et intéressante, et qui aborde des sujets nouveaux pour moi.

Faire partie du jury

Estéban

Je trouve que les enjeux concernant notre participation au jury du Goncourt des lycéens sont galvanisants. Sincèrement, c’est la première fois que j’ai l’opportunité de pouvoir participer à un jury pour un prix littéraire. J’ai hâte de voir la suite enrichissante que nous allons pouvoir connaître en rencontrant en personne les auteurs de ces ouvrages.

Corentin

Pour moi, c’est une réelle chance et une grande fierté de participer à un concours national. Surtout le prix Goncourt des lycéens, qui est un prix littéraire car même si j’aime la lecture je ne prends pas le temps de lire des ouvrages. De plus, débattre est une pratique que j’apprécie tout particulièrement peu importe le sujet traité.

Alexandre

La participation au jury du prix Goncourt des lycéens est une échéance stressante, qui provoque des sentiments contraires. Je suis à la fois inquiet par le fait d’avoir à critiquer des livres, et de devoir en défendre d’autres, et motivé par l’envie de mener jusqu’au bout ce projet et contribuer à ma manière à la vie du monde des livres.