Lou-Ann, du Lycée Pierre-Mendès France de Rennes et Amélie, du Lycée Ernest Renan de Saint-Brieuc, ont interviewé Louis-Philippe Dalembert, auteur du roman Milwaukee Blues, pour le Journal du Goncourt des lycéens.

1re partie (par Lou-Ann) (7’20) :

1) Comment et pourquoi avez-vous décidé de composer votre roman en 3 parties ? (Du début à 2’03)

2) En quoi votre expérience aux Etats-Unis vous a-t-elle servi pour écrire ce roman ? (de 2’03 à 4’15)

3) Chaque lieu mentionné dans votre roman existe-t-il vraiment ? (de 4’15 à 5’27)

4) Il y a beaucoup d’expressions anglophones dans le livre. Est-ce intentionnel d’avoir donné l’impression que le roman a d’abord été écrit en anglais ? (de 5’27 à 7’20)

2e partie (par Lou-Ann) (5’32) :

5) Comment avez-vous sélectionné les extraits de musique, de poèmes ou de textes entre certains chapitres ? (Du début à 2’30)

6) Vos personnages sont-ils inspirés de personnes réelles qui ont témoigné après la mort de Georges Floyd, ou les avez-vous tous inventés ? (de 2’30 à 5’32)

3e .partie de l’interview de Louis-Philippe Dalembert par Amélie, du Lycée Ernest Renan de Saint-Brieuc. (6’39)

7) Aviez-vous déjà eu auparavant un projet d’écriture aussi fort que celui ? (Du début à 2’38)

8) Y a-t-il un moment où vous avez senti que ce n’était plus l’histoire d’Emmett, mais la vôtre ? (de 2’38 à 4’45)

9) Est-ce que vous vous êtes rendu vous-même à des manifestations pour défendre ce type de cause ? (4’45 à 5’50)

10) Y a-t-il une œuvre de faits divers qui vous a profondément marqué ? (de 5’50 à fin)

4e et dernière partie (par Amélie) (5’35)

11) « J’ai un passé de journaliste » - « Un roman, ce n’est pas un journal » (Du début à 1’45)

12) « C’est un roman que j’ai écrit en pensant aussi aux jeunes » - « Mon propos premier, c’est l’humain » (de 1’46 à fin)