Les documentalistes : des interlocuteurs choisis

Les professeurs documentalistes jouent un rôle de pivot entre les différents acteurs :

  • ce sont des lecteurs privilégiés : ils peuvent éclairer les choix prioritaires des élèves, guider les impressions de lecture ; ils sont associés pour les élèves à une pratique de lecture détachée des seules contraintes scolaires que doit prendre en compte le professeur de français et qui sont largement perçues par ses élèves comme fastidieuses ;
  • ce sont des professionnels de la logistique en la matière : outils de la recherche documentaire et techniques de communication, au service des élèves et du professeur de français.

Le fait de décentrer l’activité au CDI par rapport à la classe a une influence sur la réceptivité des élèves ; certains sont terrorisés ou angoissés par la perspective de devoir autant lire en si peu de temps.

 

Aménager l’espace

 

Les CDI sont des lieux agréables et ouverts, propices à la pratique intensive de la lecture à laquelle les élèves vont devoir se livrer. Les élèves de la classe Goncourt le fréquenteront assidûment. Il est important qu’ils se sentent bien accueillis.

Si le CDI dispose déjà d’un coin lecture confortable, il serait bon de le réserver à la classe Goncourt sur certains créneaux (heures dédiées avec un professeur, temps de midi, heures de permanence de la classe…)

Si ce n’est pas encore le cas, c’est peut-être l’occasion d’en créer un. C’est ce qui s’est passé au lycée Sévigné à la rentrée 2014 : repérer un espace et repousser les étagères, installer une moquette, des fauteuils, le tableau à double entrée qui suit la lecture en direct, etc. Chercher le maximum de confort, en fonction des ressources de l’établissement et du budget qu’on peut négocier avec le service gestionnaire.

 

Salle de lecture Goncourt du lycée des Flandres d’Hazebrouck. Au fond : Mme Santamaria ; de gauche à droite : Marion, Martin, Mazarine et Violette.

 

 

Instant de lecture sur les pelouses du lycée des Flandres d’Hazebrouck