Youri :

1. Vous avez dit, lors des rencontres digitales, qu’enfant, vous lisiez beaucoup, un peu comme Ramla qui est, pour moi, la seule qui se sort vraiment de sa condition, quelles ont été vos lectures, certaines vous ont-elles aidée ?

2. Vous avez commencé à écrire il y a dix ans, mais comment avez-vous réussi à publier, vous a-t-on aidée à le faire ?

Gaston

3. Il y a beaucoup de superstitions dans ce roman (par exemple Safira qui cherche à jeter des sorts sur Ramla), avez-vous désiré montrer une partie de votre culture, ou une partie de vous-même ?

4. Avez-vous beaucoup changé votre première version lorsque vous avez publié pour le public français, notamment, avez-vous été obligée de rendre plus accessible au novice la culture Peule ?